PATER (J.-B.)


PATER (J.-B.)
PATER (J.-B.)

PATER JEAN-BAPTISTE (1695-1736)

Peintre français, le seul véritable élève que l’on connaisse à Watteau. La vie du maître et celle du disciple ne sont du reste pas sans ressemblance: Pater est comme Watteau un homme du Nord; il naît à Valenciennes en 1695. Comme Watteau, il avait une santé délicate et il disparut prématurément. Travaillant délibérément dans ce genre de la «fête galante» que son maître avait mis à la mode, il est sans doute de tous les continuateurs et imitateurs de Watteau le plus fidèle, sinon le plus doué.

Scènes de foire, scènes de vie militaire, scènes de comédie italienne: tels sont les thèmes de Pater; ce n’est pas son imagination qui les a créés et il ne les renouvelle guère. Les musées de Berlin, et en particulier celui de Charlottenburg, renferment une grande quantité de ses tableaux, Frédéric II les ayant acquis en masse en même temps que les Watteau de sa collection. Les personnages de Pater sont des figures menues, sans aucune expression individuelle, avec des silhouettes allongées et de petites têtes. La gamme du coloris est, elle aussi, toute proche de Watteau: ainsi dans les Baigneuses du musée d’Angers, des jupes et des pourpoints de satin bleu sombre, rose ou orangé viennent créer un effet de scintillement au milieu des frondaisons bleuâtres teintées de roux; une architecture de fantaisie placée sur le côté gauche creuse l’espace dont le point de perspective est constitué par une tour ou un pigeonnier que l’on entrevoit dans le lointain.

C’est peut-être dans le traitement des paysages que se montre le mieux le mérite de Pater. Alors que ses personnages restent conventionnels, il y a de la vérité dans ses grands arbres, ses ciels mélancoliques parcourus de nuages; l’accent qu’il sait y mettre, par exemple dans le Paysage à la charrette de Charlottenburg, montre un tempérament auquel une trop grande servilité à l’égard d’un maître n’a pas permis de donner toute sa mesure.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pater — Pater …   Deutsch Wörterbuch

  • PATER — inter Monachos Ecclesiae primitivae is dicebatur, qui Decanis praefuit, eorumque muneris rationem exegit. De his Augustin. l. 1. de moribus Eccl. Cathol. c. 31. Hi vero Patres non solum sanctissimi moribus, sed etiam divinâ doctrinâ… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • PATER (W.) — PATER WALTER (1839 1894) Critique et essayiste anglais. Sa famille, d’origine hollandaise, donnait aux garçons une éducation catholique, et une éducation protestante aux filles. Walter Pater resta partagé entre des tendances diverses: un… …   Encyclopédie Universelle

  • pater — PÁTER, pateri, s.m. Călugăr sau preot catolic. – Din lat. pater. Trimis de valeriu, 03.02.2004. Sursa: DEX 98  PÁTER s. v. apariţie, arătare, duh, fantasmă, fantomă, nălucă, nălucire, năzărire, spectru, spirit, stafie, strigoi, umbră, vedenie,… …   Dicționar Român

  • Pater — means father in Latin, Greek, and Umbrian and may refer to:* Dis Pater, a Roman and Celtic god of the underworld, later subsumed by Pluto or Jupiter * Lord s Prayer, also known as the Our Father or Pater noster , probably the best known prayer in …   Wikipedia

  • Pater — (lat. „Vater“, Pl. Patres, Abk. P., Pl. PP. früher auch P.P.) ist eine Anrede für Ordenspriester. Im deutschsprachigen Raum wird der Ausdruck in der Regel nur für katholische Ordenspriester verwendet. Männliche Ordensleute, die das Weihesakrament …   Deutsch Wikipedia

  • pater — (izg. pȁter) m DEFINICIJA kat. naslov nekih svećenika, ob. redovnika Isusovačkog reda SINTAGMA pater familias (izg. pater famìlias) glava obitelji, otac u zn.: 1. suvremenog poimanja oca 2. pov. starorimske glave familije koja je, između ostaloga …   Hrvatski jezični portal

  • Pater — »katholischer Ordensgeistlicher«: Das Substantiv wurde in der Kirchensprache aus lat. pater »Vater« (urverwandt mit dt. ↑ Vater) bzw. mlat. pater monasterii »Klostervater; Abt; Ordensgeistlicher« übernommen. – Lat. pater, das als mlat. pater… …   Das Herkunftswörterbuch

  • pater — Pater. s. m. Terme latin dont on se sert en plusieurs phrases, & en plusieurs significations differentes. Ainsi on dit qu Un enfant dit son Pater, pour dire, qu Il dit l Oraison Dominicale; Et, qu Il ne sçait pas son Pater, pour dire, qu Il ne… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Pater — Sm Klostergeistlicher erw. fach. (16. Jh.) Entlehnung. Zu verschiedenen Zeiten der lateinischen Anrede Pater entnommen (eigentlich Vater , zunächst nur für den Abt, dann für Klostergeistliche allgemein).    Ebenso nndl. pater, nschw. pater, nnorw …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache